Du nouveau en 2012 sur les illimités des opérateurs


panneau-bouygues-orange-sfr

Mais lorsqu’on parle d’illimité : il n’y a pas du tout de limite ! Non ?!

- « Comment ça, c’est quoi ces sottises ? Ce n’est pas illimité en fait ? Mais le vendeur m’a dit le mot illimité ??!!! »
- « Oui, mais mon cher monsieur c’est marqué dans votre contrat. Veuillez payer votre facture dans les plus brefs délais.(sinon un huissier viendra vous dire bonjour. »

En France, selon les chiffres de l’ARCEP, nous comptons plus de 59 millions de clients à la téléphonie mobile… (Population française plus de 64 millions en janvier 2009). Ces chiffres sont basés sur le nombre d’ouverture d’abonnements et non de clients à proprement « parlé »…
De plus, ces chiffres comprennent aussi bien les particuliers que les professionnels.

Cependant nous pouvons affirmer malgré tout qu’une grande majorité de la population française possède un téléphone ou du moins un abonnement téléphonique.

Nous allons surtout souligné l’utilisation paradoxale du mot (ou adjectif) « illimité ». Vous me diriez que c’est tout simplement le contraire du mot (ou adjectif) « limité ».

En effet, vous avez bien raison mais pas dans le langage marketing et/ou économique.
Je ne penses pas être le premier ni le dernier à avoir remarqué cela…

Les prix des forfaits pour téléphonie mobile a changé en l’espace d’un an. (Je ne vois pas l’utilité de parler des forfait d’il y a 4 ans par exemple, les services ne sont pas les mêmes. Cependant, à titre d’information mon 1er forfait de 2h d’appel me coûtait 25€ sans appels illimités ni sms illimités ni Internet illimités…ou encore du 1er forfait millénium à… 32€ environ)

Techniquement, il n’y a pas vraiment de différences entre les opérateurs non ?
reseau-bouygues-orange-sfr

Nous allons juste nous focaliser sur 3 forfaits qui me semble équivalents:

  • Bouygues Télécom avec le forfait Néo.3
  • Orange avec le forfait Origami Star
  • SFR avec le forfait Illimythics 3G+

Le forfait choisi sera avec SMS et Internet « illimités », ce n’est pas un comparatif de prix mais juste un focus sur le thème de l’article.

Voyons tout d’abord ce que signifie SMS illimités
Nous penserions à envoi de petit message à n’importe qui possède un terminal qui permet de recevoir ce message, non ?

Quelle est la longueur d’un SMS ? Combien de SMS pouvons-nous envoyer par jour ? A combien de personne ?

Ce n’est pas si « illimité » que cela ! Commençons par sa définition que vous trouverez dans le lien suivant :ici
Selon cette définition, un SMS est limité par 160 caractères ou 140 octets. Mais cette longueur se réduit en fonction des caractères utilisés : certains caractères nécessitent plus d’octets que d’autres.
C’est donc une limite basée sur un type d’encodage.

En dehors des SMS spéciaux ou surtaxés, ce service doit être utilisé entre personne physique et à usage personnel…(ou professionnel aussi non ?)
En fait, le SMS illimité n’est pas si illimité que cela car il est limité par le nombre de personnes ou destinataires.

Chez Orange, le nombre de destinataires est limité à 250 par mois par exemple. Il n’y a pas de limite explicite sur les autres opérateurs.
Malgré le fait que nous avons peu de chance de rencontrer plus de 250 personnes à qui envoyer des SMS (pour le jour de l’an ?) le SMS n’est pas si illimité que cela en soit.

Avec l’arrivée des forfaits avec SMS illimités (forfait, forfait bloqué et même à la carte) (le SMS qui coûtait 0,15€ mais 0,03€ en réel), sur un étude faite par l’ARCEP, un abonné envoit en moyenne près de 90 sms par mois pour un volume total de plus de 15 milliards au mois de septembre 2009. (Prochain record le 1er janvier 2010)

Ensuite, un aperçu rapide concernant les appels illimités (vers tous les opérateurs), ils ne sont plus illimités si les conditions d’utilisation est limité à 3h par appels pour SFR et Orange et 8h pour Bouygues Telecom. Une limite aussi au niveau du nombre de correspondants pour Orange et Bouygues Telecom : 250 et 129 respectivement. (Fini les nuits blanches aux téléphones ?)

Passant sur l’option Internet « illimité »…
Attention les services suivants que vous utilisez peut-être sur votre Internet maison (ou sur un ordinateur via un modem) ne sont pas compris dans l’Internet « illimité » : VoIP, P2P, Newsgroups. (L’option Modem est un service payant)
De plus, pour certains types de forfaits, l’Internet illimité se limite à quelques sites phares ou au portail de l’opérateur. (Internet, débit, surf, mail, messenger, etc., ce sont des termes différents !)

Internet illimité… mais limité à 500 Mo par mois ! (Basé sur le choix des forfaits, cette limite peut être selon le forfait et les options)

Cette limite est-elle couplée avec la TV illimitée ? Ou c’est un quota différent ?

Au-delà de cette limite, le débit en sera réduit au titre d’une qualité pour les autres abonnés du réseau…

Des différences sont notables en moins d’an sur les offres proposées par les opérateurs : augmentation de leurs tarifs, subtilités en plus, etc.

Pourquoi on nous vend de l’illimité alors qu’en fait, il est limité ??

Comme nous l’avons indiqué, le nombre d’abonnés augmente et les volumes de données aussi (appels, SMS, Internet) ; les besoins ne sont plus les mêmes qu’il y a 5 ans voire 2 ans.

La mobilité se met de plus en plus en avant et sera accessible à tous avec les avancées technologiques. (Des téléphones mobiles de plus en plus 3G)

Mais comment éviter ce type de conséquence en voyant le mot « illimité » (cf. article)

Je vous rappelle que l’argent est lui bien limité et non illimité.

Les opérateurs nous cachent bien les choses surtout lorsque nous, pauvres utilisateurs ne savons pas grand chose des dernières technologies…
On nous ne dit pas que nous dépassons les limites de notre forfait…surprise sur votre compte en banque ou facture téléphonique !

Cependant, il existe des services afin de réguler ou nous avertir par rapport à notre consommation mais ce service est bien évidemment payant. =)

Pourquoi les opérateurs limitent l’illimité au détriment de l’abonné ? Ont-ils les équipements nécessaires pour supporter le volume de données engendrées ? Car nous pouvons supposer qu’à partir d’une utilisation très importante, on peut être dans une situation semblable à un 1er janvier : saturation et indisponibilité du réseau…

Cette situation a été vécue par AOL avec le lancement des premiers « Internet illimité » ! Où, pour rappel, l’opérateur n’a pas pu fourni le service car la demande était trop élevée par rapport à sa capacité de son offre… Pour palier à cela, AOL a mis en place une sorte de déconnexion tout les X temps…

On retrouve ce type de phénomène avec les illimités d’aujourd’hui. Pour l’instant, il y a 3 opérateurs, les MNVO s’en sortent comme ils le peuvent mais que se passera-t-il avec l’arrivée d’un 4ème opérateur ?



Source : Population française et ARCEP

4 réponses à “Illimité limité”
  1. Skyseb dit :

    L’article est complet mais il démontre l’inverse de ce qu’il est censé dénoncer !

    Un utilisateur lambda qui utilise son mobile (même multimédia) dans des conditions normales d’utilisation :

    - n’envoie pas de SMS a plus de 250 personnes différentes chaque mois
    - n’est pas limité dans la longueur de ses SMS. Tous les mobiles découpent les SMS supérieurs à 140 caractères (concaténation) et l’utilisateur n’est pas facturé en cas de SMS concaténé
    - n’appelle pas plus de 129 correspondants différents par mois lors des plages d’illimité
    - n’appelle pas un correspondant pendant plus de 3h d’affilées. Ou s’il le fait, peut raccrocher au bout de 2h59 et relancer l’appel pour continuer à ne pas être facturé
    - ne consomme pas plus de 500 Mo de data par mois. Et encore, s’il le fait, il n’est pas facturé hors forfait mais son débit est réduit jusqu’à la remise à zéro de son forfait…

    Bref, tout ça pour ça.

    • Pathien dit :

      Je suis tout à fait d’accord avec vous. Il est vrai qu’aucun ou peu d’utilisateurs n’atteignent cette limite.
      Une autre question peut aussi se poser pour une autre problématique : est-ce que le réseau de téléphonie mobile peut-il accueillir le nombre croissant du parc téléphonique ?

  2. Numéro RIO dit :

    Thanks pour l’info :-), mais le jour ou on fera le degraissage franchement dans l’univers des telecoms et que les opérateurs interrompront leurs copinage, le con-sommateur aura enfin un peu plus de poids …

  3. [...] à l’article Illimité limité, je vais tenter de mettre à jour ces données. L’article a été rédigé en 2009. Voyons ce [...]

  4.  
Répondre


8 − = sept