[-Suite-] (Voir l’article précédent ici)

Nous avons pu voir la théorie de la « 2ème porte »

métro paris

Beaucoup de personnes utilisent les transports en commun, grève ou non. Le comportement de chaque individu en société est-il ou n’est-t-il pas le fruit du hasard ? Nous le voyons, nous le remarquons et nous le sentons. Malgré qu’on vive en société, en communauté ; il y a un certain mal être en nous-même.

Vivre en communauté est-il à la portée de tout le monde ? Hormis l’agoraphobie, pouvez-vous me dire pourquoi nous préférions avoir au moins un siège, une place ou un espace entre une personne et nous ? Mais surtout lorsqu’une personne se met à côté de vous, vous êtes mal à l’aise.

Vous me diriez que la personne qui vient de s’asseoir près de vous ne sait pas s’asseoir correctement :

  • atterrissage du postérieur sans se soucier de rien
  • jambes en éventails (pour aérer quelque chose ?)
  • autres encombrements

Mais passons ces détails…

Pour éviter ce genre de choses, ne choisissons pas instinctivement ou inconsciemment une place libre mais libre pour nos mouvements ?

Une autre question ou un autre constat…
Combien de personnes laissent leur place pour d’autres personnes qui en ont besoin ?
Je penses que je n’ai pas besoin de vous mentionner ces personnes par vous-même.

Faisons-nous assez d’efforts ? Les structures sont-elles adaptées pour tout le monde, chaque individu ?

Pensez à vous réveiller à la bonne station, gare et revenez à la réalité.

2 réponses à “Théorie des transports – 2”
  1. Aur0re dit :

    Je fais parti des gens qui s’assoient uniquement si personne n’est debout! et je laisse toujours la place à mamie! je fais parti des gens biens 😉

  2.  
Répondre

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.