Faites rentrer M. Facebook à la barre !

Facebook avec plus de 300 millions d’utilisateurs (environ) se dit être un réseau, une communauté. Mais au sein d’un cercle d’amis, nous savons plus ou moins ce que se passe chez votre voisin… euh ami (situation, statut, photos, vidéos, jeux, application).

Facebook expose vos faits et gestes mais cela nous le savons après quelques heures d’utilisation. C’est pour cela que nous pouvons mettre notre profil en privé, restreindre les accès à nos informations.

Facebook est aussi une plate-forme de recrutement à l’instar d’un Monster si et seulement si le profil est mise à jour et complet (en particulier pour les informations sur le parcours scolaire et professionnel).

Les profils Facebook ont été intégrés dans les moteurs de recherche ; vos employeurs ou vos futurs employeurs peuvent retrouver votre profil et en savoir « un peu plus » sur vous.

Nous découvrons aussi un nouveau phénomène lié à Facebook mais surement aussi aux réseaux sociaux : Facebook, une preuve pour les tribunaux…

Un article du Figaro expose l’utilité de Facebook dans une affaire d’allocations maladie (Lire l’article).

Cet article n’est pas le premier ni le dernier qui lie les réseaux sociaux et les procès. Facebook a été impliqué directement ou indirectement dans plusieurs affaires comme des meurtres…
Les réseaux sociaux sur Internet n’ont pas créé de nouvelles tendances mais juste amplifié les choses.

Les réseaux sociaux rendent-ils les personnes plus solidaires dans une approche de communauté ?

Au contraire, sont-ils devenus un outil de surveillance ?

Positif ou négatif mais ce n’est pas neutre, c’est certain.

Répondre

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.